L’instinct de survie nous entraine facilement à vouloir en prendre trop, tirant sur la corde et limitant notre impact. Sans se défausser de nos responsabilités, nous nous sentirions bien mieux si nous cessions notre micro-management et déléguions intelligemment.

Voici donc une pratique de résilience que nous vous invitons à cultiver cette semaine :
Je saisis chaque jour l’opportunité de déléguer davantage et de rendre ainsi mes collaborateurs plus autonomes.

Share This